Les mondes parallèles de Zul'Gurub ?

Essploration du 6 décembre 2009

Bon allez, au milieu de toutes ces explorations bizzares et esscalades douteuses, j'me suis dit qu'il était bien temps de remettre une bonne vieille exploration "classique" à l'esscalade, et de pondre le gros compte rendu bien lourd et détaillé qui va avec.

Depuis que je commençais à venir fureter dans le manoir, il y a donc bien longtemps, et à admirer les compte-rendus des "explorateurs d'antan", j'ai toujours été fasciné par une des ces expéditions... "L"observatoire". Je me rappelle de mes tentatives naïves et maladroites, ayant pris au mot le récit de son découvreur, à parcourir les mers au large de baie du butin pour le trouver.. (niark niark niark comme dirait l'autre)

Et récemment, mon poto Baldurien le Nain m'a dit qu'il avait parlé à une Gnome qui recherchait aussi cet observatoire... Cela a ravivé ces souvenirs en moi, et rappelé que je n'avais jamais repris le temps de le rechercher, depuis que je me suis lancé "dans le métier" à mon tour. Ayant donc depuis le temps, pas mal roulé ma bosse, je ne l'ai évidemment pas cherché dans la mer. J'sais pas si vous avez déjà parlé aux types de l'oeil pourpre, les sorciers qui campent devant l'entrée de ce sale tas de caillou qu'est Karazhan... J'leur ai parlé lors de mon expédition de farfouillage au tas de pierre en question, (Le monde parallèle de Karazhan) mais y'en a un qui dit que Karazhan existe dans plusieurs mondes différents... Les "mondes différents" ça me connait vu qu'a chaque fois que je farfouille trop loin je me retrouve dans un monde parallèle sans faire exprès. (ou presque)

J'me suis donc dit que cet observatoire c'était peut être le Karazhan d'un de ces autres mondes vu ça y ressemble quand même pas mal. Et c'est accompagné uniquement de mes deux montures, et équipé uniquement des mes mixtures gobelines, mixtures Twollesques, et mes parachutes, que j'me suis mis en route. Alors j'ai fais comme d'habitude, d'abord je vais dans un endroit ou de puissantes magies sont à l'œuvre. Proche de Karazhan si possible, vu que c'est ma cible. Hop, c'est tout trouvé, je vais chez mes copains les barjos, à Zul'Gurub. Ensuite j'essaye de faire marcher la lanterne magique que j'ai fabriqué pour faire comme Dante, elle marche pas, je grimpe / vais me fourrer dans un endroit pas possible pour faire hommage au Dieu des essplorateurs, j'accomplis des rituels Vaudou dans tout les sens pour faire péter la magie ambiante et pof me voila dans un autre monde.

Là en l'occurrence, l'endroit que j'ai choisi pour faire ma prière à l'Esprit Dieu des explorateurs ça a été :

La canopée de Strangleronce

Ca c'est un endroit que j'aime beaucoup, très beau, vert et luxuriant, où un Troll sauvage comme moi se sent vraiment dans son élément.

Voila donc c'est là que j'ai essayé de faire marcher la lampe magique qu'a pas marchée, et que j'ai fais mes trucs Vaudou que je vous décrirais pas parce que c'est secret. Et ça par contre ça a marché, tèk-tèk j'me retrouve dans un monde bizarre. J'me suis alors dirigé vers le défilé de deuillevent pour trouver mon objectif.

Un autre défilé de deuillevent parallèle

Pas de doutes j'suis pas dans le monde normal. Et si je compte bien ça fait la troisième version différente du défilé de deuillevent que je trouve.

Ici, pas de canyons et leurs cours d'eau, encore moins de route. C'est un dédale de montagnes abruptes, ornées de pics et saillies rocheuses tellement serrées qu'on peut se promener de l'un à l'autre par grands bonds.

Et comme dans beaucoup de monde parallèles, le néant bouffe le paysage.

Ha si finalement j'ai trouvé une "route" étrange et minuscule, serpentant entre les roches escarpées du défilé. En la suivant dans la bonne direction je devrais arriver à mon objectif : le Karazhan de ce monde.

Je suis d'abord arrivé à un pont de roche surplombant le néant Exclamation Que j'ai traversé même pas peur, et même que j'ai fais pipi en bas pour déconner.

Au bout d'un moment, le sentier a commencé à grimper en s'enroulant autour d'une grosse montagne. Arrivé en haut, je suis arrivé sur un grand plateau... Et là, beuuuh, déception, j'ai compris que j'étais à la place de Karazhan. La tour n'existe donc pas dans ce monde ci. Tant pis pour l'observatoire, ça sera peut-être pour une prochaine fois.

Bon ben de toutes façons ça m'empêche pas de continuer à essplorer le coin intéressant que j'ai trouvé, et surtout ses contrées alentour. Hop là je plante la bannière de ma Tribu en haut de la montagne, que j'ai baptisée le mont Kara'Tohk, et je continues mes péripéties en bondissant de saillie en saillie pour sortir du défilé.

Je suis alors arrivé à l'impressionnante frontière entre...

Deuillevent --> les Terres foudroyées parallèles

Ici, pas grand chose d'intéressant au premier abord, tout est relativement semblable à chez nous, à part les grandes mines bouchées par des parois rocheuses mais dont les galeries s'étendent tout de même sous le néant.

Néant qui d'ailleurs, coupe littéralement le cratère de la porte des ténèbres en deux. Pas de porte donc, dommage.

Ha si, finalement quelque chose d'intéressant. Quelque chose d'étrange qui n'existe absolument pas dans les Terres foudroyées de notre monde... Une grande muraille de pierre barrant un passage, qui a apparemment été assiégée en des temps reculés.

En moins de temps qu'il n'en faut pour dire [Twoll] : Wakatépé Baboune, j'ai trouvé le tunnel secret pour accéder de l'autre côté du mur. Qui m'a amené à...

La balafre impure parallèle

Là par contre, en arrivant on voit direct que c'est différent de notre monde. Déjà, y'a pas le ciel rougeoyant et l'obscurité oppressante (pour les peureux) qu'on lui connait. La corruption démoniaque n'est pas encore présente. Et surtout, en sortant du tunnel de la muraille, on tombe en pleine face d'un grand autel démoniaque, qui n'existe pas du tout dans notre monde. Cause et prémice de la corruption à venir ? qui sait...

Une vue d'ensemble, qui montre tout de suite la grande différence avec chez nous. L'endroit est presque méconnaissable.

A part ça rien de spécial, mis à part une grotte d'ogre à moitié ensevelie sous la poussière.

Après avoir fait le kéké à grimper un peu partout...

... J'ai continué ma route. (et oui y'en a encore) parce que comme l'essploration est aussi une discipline scientifique, tout vrai essplorateur un tant soit peu sérieux GNAGNAGNA se doit de faire un compte rendu complet et précis. D'abord. Ok ?

La vallée de Strangleronce Parallèle.

Ben tiens, j'suis revenu pas loin de mon point de départ. C'est reparti pour le farfouillage des lieux. On remarque vite que le néant a bouffé beaucoup de paysage... D'ailleurs il n'en reste pas beaucoup, et tout les lieux importants de la vallée on disparus.

Même Zul'Gurub... Par contre après quelque crapahutages sur des montagnes moches et grignotées, j'ai réussi à trouver le sanctuaire de la cascade sacrée de ma T'wibu.

Juste un truc bizarre, l'antre que les ogres avaient creusée à l'époque où il savaient encore grimper aux montagnes est bouchée.

Et on continue...

...Vers l'océan qui n'existait plus.

En me dirigeant vers la côte au sud des chutes d'eau, j'ai eu la stupéfaction de voir que... L'océan avait disparu Shocked Sur le coup j'ai cru être en face d'une frontière avec le néant, mais non, c'est bien un à pic abrupt qui descendait sous mes pieds, et non du vide. J'ai alors réalisé que l'eau avait totalement disparue... C'est vraie que souvent dans les mondes parallèles, y'a pas d'eau. D'ailleurs jusque ici la seule que j'ai vue c'est celle de la cascade, et encore c'est graçe à la puissance des esprits Twolls qui l'habitent. Mais là y'a carrément le plus gros océan du monde qu'a disparu. Et j'ai rien trouvé de mieux à faire que...

Essayer de toucher le fond ! Je prépare les parachutes et hop, un grand pas en avant !

Malheureusement, l'Esprit Dieu qui garde les grandes profondeurs et abysses est présent dans ce monde aussi, et il m'a vite calmé malgré tout mes parachutes.

Heureusement que je fais mes rituels quotidiens, il a été sympa il m'a quand même remonté en haut après m'avoir encastré la tronche dans le sol. J'ai pu continuer mon farfouillage vers les dernières zones inexplorées, et donc la fin de mon esspédition :

Le bois de la pénombre parallèle :

Rien de spécial c'est toujours aussi moche sauf qu'en plus y'a les habituels grignotages néantesques.

Et le marais des chagrins parallèle, tellement dévoré par le néant qu'il n'en reste qu'une grotte au raz du vide, protégée par la magie du tambour Twoll à l'entrée.

Bon ben ensuite je vous raconte même pas mes péripéties pour sortir de ce monde pourri sinon le compte rendu va quadrupler de volume. Mais j'y suis arrivé et c'est donc (enfin) la fin de mon esspédition et donc du compte rendu. Et même si y'a pas eu d'observatoire, ce fût tout de même une bien plaisante séance d'esscalade à l'ancienne.

Gna.